LOADING

Type to search

Comment former votre équipe pour prévenir les risques ?

Divers

Comment former votre équipe pour prévenir les risques ?

Sandra octobre 7, 2021
Share

Un accident du travail est une situation dangereuse qui peut avoir des répercussions sur la santé, sur la vie familiale et affecter les finances. Comment former votre équipe pour prévenir les risques ? En effet, il est essentiel que toute personne en charge de l’organisation d’un chantier se soumette à un entrainement spécialisé. Il existe différents types de formations :

  • La formation obligatoire (présente aux articles R4122-1 et R4212-1 du Code du Travail) ;
  • La formation facultative

1. Comment former votre équipe pour prévenir les risques

Les compétences à développer :

  • Formation sur les risques professionnels Particulièrement adaptée aux nouveaux arrivants et formateurs. Vous pouvez réaliser un parcours de formation personnalisé en fonction des compétences de chaque salarié.
  • Formation sur les risques psychosociaux
  • Formation sur les risques liés à la consommation d’alcool et de substances psycho actives
  • Formation sur les risques liés aux équipements
  • Formation sur les risques liés aux déplacements professionnels
  • Formation sur les risques liés aux déchets

2. Quels sont les risques que vous avez identifiés et comment y remédier :

Les risques identifiés sont les suivants :

  • Le manque de communication entre le client et l’équipe dans un contexte d’urgence.
  • Y remédier par la mise en place du compte à rebours sur notre site internet
  • La mauvaise gestion des équipes.

Y remédier par la formation, le coaching et l’accompagnement de nos managers.

Les autres risques étant les suivants :

  • Le manque de motivation et d’implication des collaboratrices. Y remédier par une formation spécifique, la recherche continue du meilleur niveau d’expertise pour nos collaborateurs ainsi que par un accompagnement individuel pour chaque collaboratrice.
  • Le manque de réactivité de l’équipe face aux besoins du client en cas d’urgence. Y remédier en communiquant, non seulement avec le client mais également entre les membres de l’équipe afin d’être toujours à jour des demandes du client.
  • Le manque d’organisation des équipes qui peuvent mener à la perte de temps et une gestion inefficace des ressources humaines. Y remédier en faisant un planning régulier des équipes et par une meilleure gestion de l’organisation.
  • Le manque d’interaction entre les ressources humaines, le service client et la production afin que tous soient en conformité. Y remédier par la mise en place de processus et des outils pour s’assurer que toutes les tâches soient réalisées dans le cadre de nos procédures internes.
  • Le manque de documentation sur l’historique du client et les demandes récurrentes. Y remédier en partageant tout document utile et pertinent avec l’ensemble du personnel afin que chaque collaboratrice soit au courant des besoins de nos clients.

3. Quelles mesures avez-vous déjà mis en place pour réduire le niveau de risque au sein de l’entreprise

Les principales mesures pour réduire le niveau de risque au sein de l’entreprise sont :

  • Mesures organisationnelles (gestion des ressources humaines, gestion du changement…).
  • Mesure juridique et fiscale.
  • Maîtrise des systèmes d’information.
  • Mesure de la maîtrise des risques environnementaux et sanitaires ainsi que pour les accidents du travail.
  • Mesures liées à l’analyse des processus…

4. À quel point la gestion des risques est-elle importante dans votre métier ou secteur d’activité

Nous voulons tous prévenir les risques, ils sont même l’une des choses les plus essentielles dans notre travail. Mais si on prend la peine de se pencher sur le concept et qu’on commence à voir les choses de façon plus large, on comprend vite que la gestion des risques est essentielle pour tout le monde. De l’employé qui démarre sa journée au dirigeant d’une entreprise multinationale, en passant par un collaborateur de l’administration, chacun à sa façon est concerné par la gestion des risques.

5. De quoi avons-nous besoin pour améliorer notre gestion des risques actuelle et ce à quoi il faut penser pour la suite :

Pour améliorer la gestion des risques actuelle, il faut :

  • Renforcer les compétences de l’ensemble des acteurs et notamment celles du manager, en cas d’absence ou départ. Pour la suite il est important de faire évoluer la gestion des risques vers une approche davantage basée sur la gestion des risques d’intégration.

Il faut également :

  • Motiver et impliquer l’ensemble de ses collaborateurs même parfois (surtout ?) en cas de crise.
  • Équilibrer les propositions de mesures et surtout leurs impacts financiers pour les mener à bien, ce qui peut être compliqué entre l’impératif des comportements Adhoc et une gestion comptable/financière souvent rigide.

6. Les principales causes de décès au travail, c’est quoi :

 

Le métier est une cause de décès, voir un facteur aggravant. Un accident du travail ne survient pas « par hasard » ou « malheureusement ». Il s’agit d’un risque lié à certaines activités professionnelles, à la façon dont cette activité est exécutée ou encore au moyen utilisé pour l’exercer. Les principales causes de décès auxquelles le travail expose les salariés sont : Les chutes, les accidents de la circulation, les chocs et coups reçus par projection (en l’air ou au sol), les noyades, le froid et ses conséquences.

Pour conclure, je dirai que le travail et la formation sont les deux seules choses qui puissent vous assurer un futur prospère. De plus, cela permet à votre famille, ainsi qu’à vous-même, d’avoir un salaire assuré.